La Frontière

Sur les cartes en général, la frontière est un trait assez évident et sur la route, ça prendrait un idiot de première classe pour ne pas voir les panneaux, quand ce ne sont pas des blocs de ciment ou des arbres renversés qui bloquent le chemin, et traverser sans s’en apercevoir.

Cependant, du haut des airs, tout se ressemble, et dans notre zone d’entraînement, il suffit d’un moment d’inattention pour se retrouver accueillis par la GRC lors du retour à l’aéroport et se demander « Qu’est ce que j’aurais bien pu faire pour mériter toute cette attention?« .

Canada border
La Frontière Canado-Américaine au niveau de Frelighsburg, Québec, en regardant vers l’Est.

Vous avez donc traversé cette ligne imaginaire qui sépare deux peuples qui pourtant ont depuis longtemps bénéficié de relations bien amicales.

La frontière, vue du haut des airs, se présente comme une clairière d’environ 10 mètres de largeur, et les balises, invisibles depuis 3500 pieds d’altitude, sont des obélisques de béton qui ont été érigés au début du 19è siècle.

Géocache se trouvant près de la frontière à Hemmingford
Géocache se trouvant près de la frontière à Hemmingford

Voici maintenant une liste de vérification, produite par Stéphane Malouin de Devenir Pilote, qui énumère les étapes à suivre pour effectuer avec succès un vol d’un jour à Burlington, Vermont.

– Remplir le formulaire eAPIS pour l’entrée des US
– S’assurer que tout le monde a son passeport
– Attendre la confirmation eAPIS par courriel
– Appeler CBP au moins 2 heures avant d’arriver aux US – 802-864-5181 pour Burlington (Donner le ETA et arriver ± 15 minutes à l’heure) (Prendre le nom et # de badge de l’officier)

– Déposer le plan de vol
– Hop dans l’avion avec les ipads et la paperasse
– Atterrir à KBTV et arrêter aux douanes avant de mettre le pied à terre

– Préparer le retour au Canada
– Remplir le formulaire eAPIS pour la sortie des US
– Attendre la confirmation eAPIS par courriel
– Appeler les douanes Canadiennes au 1-888-CAN-PASS au moins 2 heures avant d’arriver au Canada
– Diner + tourisme!!!!
– Déposer un plan de vol avec 1-800-WXBRIEF
– Hop dans l’avion avec les ipads et la paperasse
– Atterrir à Bromont et si le douanier n’est pas là, appeller 1888-CAN-PASS (prendre en note le # que nous donne l’officier dans le log de l’avion)
– Revenir à St-Jean et célébrer

Suite à l’expérience subie il y a deux semaines, où NavCanada n’était pas au courant de notre plan de vol pourtant bien déposé aux États-Unis, on pourrait ajouter au décollage de demander au contrôleur Américain d’ouvrir notre plan de vol.

-Alain Pepin, 25 juillet 2014.

Article écrit par