Question d’examen au VOR

Cette question revient à chaque examen de Transport Canada. Si on traverse perpendiculairement la radiale d’un VOR, comment peut on connaître sa distance à partir de notre position? J’ai tenté de faire l’exercice « dans la vraie vie » pendant un vol de Les Cèdres à Toronto, samedi dernier.

Avant le vol, en identifiant mes points de référence le long de mon vol, j’ai noté sur quelle radiale chacun se situe. Ça pourrait devenir important si une portion du vol est faite au dessus des nuages (VFR OTT) comme c’était le cas entre Ottawa et North Bay l’été dernier. L’autre utilité de cette pratique est advenant le cas où pour une raison quelconque je devais atterrir, je chercherais moins à tâtons l’aéroport le plus proche.

Morrisbueg et Iroquois
La position de deux aéroports par rapport au VOR d’Ottawa

Or je sais que l’aéroport de Morrisburg est sur la radiale 144° du VOR d’Ottawa, et que celui d’Iroquois est sur la radiale 160°. Je suis une route en ligne droite jusqu’à Toronto, de 262° Magnétique. J’ai noté l’heure, à la minute près, à laquelle l’aiguille s’est centrée sur mon instrument, puis regardé à ma gauche pour chercher les aérodromes ou les villages. Je suis donc passé vis-à-vis Morrisburg à 11h43 et Iroquois à 11h49. Ça m’a pris 6 minutes environ pour traverser les 16 radiales.

Combien de temps est ce que ça me prendrait pour me rendre au VOR d’Ottawa?

La formule: Temps en secondes (minutes x 60) divisé par le nombre de radiales traversées.

360 secondes (6 minutes) divisé par 16 radiales = 22.5 minutes.

J’ai parcouru 12 milles nautiques en 6 minutes ? 12/6 x 60. Hé c’est une vitesse de 120 noeuds!!!

L’autre formule: Distance au VOR = Temps à la station X Vitesse-sol / 60

22.5 minutes x 120 noeuds / 60 = 38 milles nautiques.

Voici donc la « vraie vie ». Mon tracé a été enregistré par un GPS. Je peux donc contre-vérifier ce que j’ai écrit.

Selon lui, j’ai parcouru 11.3 milles nautiques en 7 minutes exactement. J’allais à 96 noeuds.

420 secondes / 16 radiales = 26 minutes pour me rendre au VOR.

26 minutes x 96 noeuds / 60 = 41.6 milles nautiques jusqu’au VOR.

Le tracé GPS dit que la véritable distance de mon tracé vis à vis Iroquois jusqu’au VOR était de 38.2 milles nautiques. Donc à quelques milles près, au mieux la formule donne une idée de ma distance à la station. Faire le calcul sur place, en pilotant, semble peu possible. C’était pourtant autrefois la « job » du navigateur qui faisait ça avec le calculateur E6B, au siècle dernier, à l’époque des dinosaures. Mais ça demeure aujourd’hui une question d’examen qui met le futur pilote à l’épreuve. Sa réussite démontre une solide compréhension des principes de navigation. Lorsque j’ai fait mon examen de pilote privé en 2009, on m’a même questionné sur le relèvement vrai du soleil, avec les éphémérides (Entre Ciel et Terre page 6.9), que j’ai d’ailleurs réussi.

-Alain Pepin, 3 octobre 2014

Article écrit par